Sélectionner une page

Comprendre les cycles de sommeil de bébé

Rédigé par Louise le 25 janvier 2024
Louise-Rédactrice-Babyo
cycles sommeil bébé

Le sommeil est l’un des éléments indispensables pour la croissance de votre nouveau-né. Il favorise le développement de son système nerveux, assure la maturation du cerveau et lui apporte de l’énergie à dépenser tout au long de la journée. Mais le cycle de sommeil de bébé constitue également une préoccupation majeure chez les jeunes parents. Le petit va-t-il dormir paisiblement ce soir ou se réveiller en pleine nuit ? À chacun son rythme !  Certains nourrissons ont des sommeils légers et d’autres sont de grands dormeurs.

L’importance de dormir suffisamment

Les petits comme les grands ont besoin de bien dormir. Cela impacte de manière positive la santé au quotidien. Certes, les jeunes parents se montrent très excités de l’arrivée de leur progéniture. Mais quand celle-ci ne dort que quelques heures par nuit, ils finissent par manquer de repos et tombent malades. Le sommeil contribue aussi au développement cérébral de votre bout de chou, améliore sa mémorisation et sa concentration durant l’éveil et stimule sa réponse immunitaire. Qui plus est, il permet de réguler la production des hormones dont principalement l’hormone de croissance, ou aussi l’hormone de l’appétit et le cortisol.

Un enfant qui ne dort pas assez peut développer très tôt de l’obésité et devient plus sensible aux infections.

Les différents stades de sommeil du bébé

Les nouveau-nés passent généralement par trois principaux types de sommeil, dont la somnolence ou l’assoupissement, le sommeil calme et le sommeil agité. Dans ce dernier cas, leurs yeux se remuent sous les paupières.
Chez les nourrissons, il y a plutôt quatre cycles de sommeil : la phase d’endormissement, le sommeil paradoxal en fin de soirée, le sommeil lent léger ainsi que le sommeil lent profond en début de nuit. Ils connaissent aussi des périodes de réveil. Une sieste, qui dure environ une heure et demie, est requise vers le début d’après-midi jusqu’à l’âge de 5 ans, en fonction du mode de vie de l’enfant.

Chaque cycle dure environ 50 minutes à 1 heure. Les phases de sommeil calme et agité se succèdent 2 ou 3 fois durant une période de sommeil de 2 à 3 heures. Nul besoin par ailleurs de réveiller un bébé en bonne santé pour le nourrir.

De la naissance à l’adolescence, la nature d’endormissement sera en constante évolution. À partir de 6 ans, la durée du sommeil quotidien commence à se réduire et les siestes disparaissent progressivement. Le petit apprend au fil du temps à dormir plus régulièrement.

comprendre sommeil bébé

Combien d’heures de sommeil chez l’enfant de 0 à 3 mois ?

En général, un nouveau-né dort beaucoup, entre 14 et 18 heures par jour. À partir de son premier mois, il est capable de rester éveillé durant 2 ou 3 heures d’affilée et sa période d’éveil commence à s’allonger en fin de journée.

Une enfant a deux façons de s’endormir. Durant les phases lentes ou légères, son activité cérébrale est en baisse. Le petit bout se repose, mais il reste conscient des bruits extérieurs. Il bénéficie également de phases de détente paradoxales pendant la journée au cours de sa première année après la naissance.

À ce moment-là, le cerveau agit intensément. Votre bébé peut rêver et des mouvements oculaires rapides vont être constatés.

Comment aider le nourrisson à organiser ses nuits ?

Plus le petit bout grandit, plus ses besoins en sommeil diminuent. Il commence à savoir différencier jour et nuit vers ses 8e à ses 10e semaines. Pour l’aider à régler son horloge biologique, il est dans votre intérêt d’établir un environnement favorable : tamiser la lumière et surtout lui assurer des réserves d’énergie.

Les nouveau-nés évoluent à leur rythme. Vous devez juste les accompagner. Vers la 2e et la 3e semaine, il se peut qu’ils demandent à s’alimenter davantage durant la nuit, ce qui risque de chambouler leur repos. Prenez en compte, car sinon le petit va pleurer à tout moment.

Les sommeils des nouveau-nés entre 3 et 6 mois

Le cycle de sommeil de bébé évolue avec le temps. À cet âge, votre bout de chou possède assez de réserves d’énergie pour réclamer moins de nourriture et dormir plus longtemps le soir. Il pourra faire une petite sieste au courant de la journée. Son horloge biologique commence aussi à se régulariser.

La phase de sommeil reste encore courte et comprend trois stades dont le stade de sommeil lent léger, lent profond et agité ou paradoxal. Une période d’éveil survient entre les cycles.

Combien d’heures de repos pour les bébés de 6 à 12 mois ?

La durée moyenne du sommeil des enfants est comprise entre 12 et 15 heures à partir de 6 mois. Ils finissent par dormir plus longtemps pendant la nuit. Tenez juste en compte les meilleures conditions pour assurer votre confort et celui de votre enfant ainsi que son tempérament. Un massage avant de s’assoupir lui fera certainement du bien.

Votre petit bout apprendra petit à petit à s’endormir tout seul sans se réveiller en pleine nuit.

Comment un enfant dort-il à partir de sa première année d’existence ?

Le cycle de sommeil de bébé se stabilise petit à petit. Il dort entre 14 et 16 heures par jour et a moins souvent faim dans la soirée pour dormir pendant de longues heures d’affilée, voire faire une nuit complète. En cas de réveil nocturne, par exemple, pour faire ses besoins, votre bout de chou peut se rendormir seul.

La somnolence diurne va se réduire à partir de 2 ans. Votre enfant réclame moins à dormir pendant la journée et les siestes disparaissent graduellement ou se raccourcissent. Par ailleurs, certains troubles du sommeil apparaissent parfois vers la troisième année, dont les plus fréquents sont les cauchemars, le somnambulisme, les terreurs nocturnes, l’énurésie nocturne ou le pipi au lit.

Jusqu’à 5 ans, les enfants ont encore besoin de dormir plus de 11 heures cumulatives par jour pour favoriser leur croissance dans de bonnes conditions. Ainsi, ils seront moins irritables et moins agités tout en présentant un bon comportement dans la journée.

En grandissant, vos enfants deviennent plus difficiles à mettre au lit surtout quand ils ne veulent pas s’arrêter de jouer. C’est à vous de tenter par tous les moyens de les inciter à aller se coucher. N’hésitez pas à suivre le rituel de la lecture ou la berceuse. À noter que l’heure du coucher de chaque enfant varie suivant ses propres facteurs biologiques.

 

A Lire également  Gestaclic : l'Outil de Suivi des Grossesses à Bas Risque