Sélectionner une page

À quel âge un bébé marche ?

Rédigé par Louise le 17 septembre 2023
Louise-Rédactrice-Babyo
a quel age bébé marche

La marche est une étape dans le développement psychomoteur du bébé qui suscite de nombreuses questions chez les parents. Elle est aussi source d’inquiétude lorsque l’enfant tarde à s’y apprêter.

Certains parents s’enorgueillissent de la précocité de leur bébé. Existe-t-il des avantages à marcher vers 7 mois ? Comment accompagner votre bébé qui apprend à marcher ? Retrouvez les réponses dans l’article.

Pourquoi le premier pas est-il si important ?

Marcher tout seul revêt un aspect symbolique dans la vie de votre bébé. Il peut enfin découvrir son environnement, avoir de l’autonomie. Cette exploration du monde qui l’entoure commence dès qu’il arrive à se tenir assis tout seul et à se déplacer à quatre pattes.

Si votre nourrisson n’est pas passé par cette étape, nul besoin de s’inquiéter. Le développement de la motricité est différent d’un enfant à un autre, tous les bébés ne rampent pas forcément. Avant d’apprendre à marcher sans l’appui des parents ou des trotteurs, l’enfant doit surmonter plusieurs obstacles comme son poids.

Au départ, votre bébé alterne les chutes sur ses fesses avant de maîtriser la position debout. C’est pourquoi les bébés un peu grassouillets auront plus de mal à tenir tout seuls. Les bébés ayant les pieds tournés vers l’intérieur seront aussi plus lents.

Cependant, ces défauts disparaissent avec le temps lorsque ses muscles prennent du tonus. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez consulter un podologue ou un kiné psychomotricien.

Vers quel âge un bébé commence-t-il à marcher ?

Concernant l’âge du premier pas du bébé, vous avez sûrement entendu des dizaines de théories. Certains affirment que c’est génétique et qu’il marchera au même âge que ses parents, autrefois. D’autres pensent que s’il est précoce dans la communication, il aura sûrement des retards à faire ses premiers pas.

Selon les experts psychomotriciens, un bébé tient debout et commence à se déplacer vers 12 ou 15 mois en moyenne. Ce chiffre s’appuie sur les statistiques. Aussi, certains enfants peuvent marcher dès leur dixième mois grâce à une bonne motricité tandis que d’autres sont plus lents.

Si votre jeune enfant est moins rapide que ses amis à la crèche, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. L’apprentissage de la marche représente un long parcours. Cette étape mobilise tous ses sens : la vue, l’ouïe interne pour l’équilibre, etc.

Quand s’inquiéter si bébé ne marche pas encore ?

Si bébé arrive à faire des mouvements comme ramper, se tenir debout, etc., les parents doivent se montrer patients même s’il est déjà à un âge avancé. Par contre, si au-delà de 18 mois, votre enfant ne semble pas marcher seul, la consultation d’un pédiatre est nécessaire. Un expert en développement moteur est également indispensable s’il n’arrive pas à bouger ses membres avant ses 15 mois. Il peut s’agir d’un problème neurologique.

Vous devez rester en alerte si bébé marche toujours sur la pointe des pieds après plusieurs mois. Il souffre sûrement d’une douleur au niveau de la voûte plantaire. Une consultation chez un professionnel de santé tel un ostéopathe pour enfant peut également l’aider s’il n’arrive pas à monter les escaliers ou à marcher comme un adulte après des mois d’entraînement.

Comment savoir si bébé est prêt à marcher ?

À son premier anniversaire, bébé arrive sûrement à se déplacer dans la maison en rampant. Il manifeste aussi des signes qu’il a envie de marcher. Il arrive déjà à se tenir debout près d’une chaise haute, il s’accroupit, etc.

Votre enfant observe son environnement. Il constate que son entourage marche et veut faire la même chose. Il commence à gagner en confiance en soi. Bébé montre son envie d’explorer son environnement en attrapant des objets qu’il ne peut pas atteindre.

En constatant ces signes d’habileté, vous souhaitez l’aider dans cette étape importante de sa jeune vie. Dans ce cas, papa et maman peuvent :

  • Lui offrir une table de jeu et d’activités ;
  • Acheter une voiture pour bébé à laquelle il peut s’accrocher ;
  • Lui tenir la main à l’extérieur pour qu’il puisse faire quelques pas ;
  • L’encourager à marcher en agitant un jouet devant lui ;
  • Réduire le temps passé dans une poussette, lui offrir plus de temps pour se déplacer.

Quelles sont les étapes avant la marche ?

Avant qu’ils ne commencent à marcher, les bébés passent par plusieurs étapes de développement :

  • Se retourner est la première étape vers l’autonomie. Cela signifie qu’il arrive à se mettre sur le ventre et sur le dos sans assistance. En général, bébé acquiert cette capacité vers 4 à 7 mois. C’est pourquoi vous devez multiplier la surveillance lorsqu’il est en hauteur, sur un lit par exemple.
  • Ramper est la seconde étape. Un bébé acquiert cette faculté entre 7 et 10 mois. Ne vous étonnez pas si le vôtre acquiert cette capacité avant ou après cet âge.
  • Se tenir debout tout seul est l’étape qui précède la marche. Il arrive à le faire en s’appuyant sur un meuble ou sur une personne. Par contre, bébé n’a pas encore le bon réflexe pour se rassoir. Il fera face à de multiples chutes avant de savoir plier les genoux pour obtenir la position assise.
  • Lorsqu’il maîtrise la position debout, votre bébé apprend l’équilibre pour faire ses premiers pas. Au départ, il peut tituber et se montrer hésitant. Il retrouvera sa confiance en quelques jours et sa marche s’améliorera.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Quand bébé arrive à poser un pied devant l’autre, vous ne savez pas comment l’aider dans le développement de ses compétences motrices. Les conseils suivants pourront vous aider.

D’abord, évitez de presser votre bébé. Même s’il arrive à se mettre debout, cela ne signifie pas qu’il est prêt à marcher. Avec votre intervention, il risque de brûler certaines étapes essentielles dans l’apprentissage de la marche. Pire, il risque d’avoir peur.

Les parents ont l’habitude de tenir bébé sur les deux mains pour l’aider à marcher. Les experts déconseillent cette pratique. Elle rend l’enfant dépendant d’un adulte. Il risque de perdre confiance en lui. Bébé apprend à tester ses limites en se débrouillant seul. En revanche, vous pouvez vous tenir à un mètre de lui pour le rattraper en cas de chute violente.

Maintenant qu’il est capable d’avancer un pied devant l’autre, faites-lui découvrir plusieurs types de surfaces : les sols durs, l’herbe, le sable, etc. Cela lui permet de s’adapter rapidement selon le support.

Les mamans craquent souvent sur les modèles adorables de chaussures dans les magasins ou en ligne. Pour ses premiers pas à l’extérieur, bébé a besoin de baskets adaptées. Vous devez choisir une paire de chaussures souples, de la bonne taille, etc. Une semelle en caoutchouc procure plus de légèreté et de flexibilité tandis que des chaussures montantes servent de soutien à ses chevilles.

Pendant les premiers mois de marche, bébé n’a pas besoin de chaussures, les chaussettes ou chaussons antidérapants sont conseillés. Par ailleurs, marcher pieds nus renforce ses muscles et stimule ses sens.

Le pédiatre déconseille également l’usage d’un trotteur. Cet accessoire a tendance à ralentir les progrès du tout-petit.

 

A Lire également  Le meilleur choix pour votre bébé : le lit bébé en bois