Sélectionner une page

La marche à 4 pattes du bébé

Rédigé par Louise le 4 novembre 2023
Louise-Rédactrice-Babyo
Marche à 4 pattes du bébé

La première année de la naissance du bébé est très riche en évènements liés à ses étapes de développement. On peut citer le développement de la motricité, le développement physique, cognitif, affectif et social, l’apprentissage de la marche… Cette période est généralement marquée par de nombreux changements. 

C’est aussi le moment où l’enfant apprend à marcher. Mais avant cela, la plupart des bébés se déplacent à quatre pattes. Cette étape peut être naturelle et parfois insignifiante. Elle demeure toutefois fondamentale. À partir de quel âge le petit bout de chou commence-t-il à mouvoir de cette manière et comment l’aider dans cette étape motrice ? La réponse dans ce qui suit.

Tout savoir sur l’apprentissage de la marche

Le nouveau-né doit passer par différentes étapes importantes dans sa vie avant d’apprendre à marcher. De manière générale, il commence à faire ses premiers pas entre 11 mois et 18 mois. Ça n’empêche pas le petit bout de développer d’autres habiletés au quotidien. Et oui, parce que chaque jour, il arrive à vous montrer un véritable exploit.

L’enfant doit développer les muscles de son tronc et sa motricité globale afin qu’il puisse marcher tout seul. Il a besoin d’avoir une certaine indépendance pour se tenir assis, se lever et se tenir debout. Le petit emploie assez de force musculaire et surtout d’équilibre pour maîtriser les mouvements de sa tête.

Mais avant la marche debout, les bébés commencent généralement à ramper à partir de 6 mois. Ils apprennent à trotter à quatre pattes. Ces grandes étapes font partie du développement de leur motricité globale. Néanmoins, elles dépendent de leurs acquisitions, des habiletés et de leurs possibilités motrices.

Qu’est-ce qui empêche l’acquisition de la marche autonome ?

Certains enfants souffrent d’un retard psychomoteur et mettent du temps à marcher tout seul. D’autres se focalisent sur la motricité fine ou choisissent ses fesses comme mode de déplacement. Bref, chaque enfant a son propre tempérament et sa propre morphologie, qui affectent largement la coordination de ses mouvements au cours des premiers mois.

Différents autres problèmes physiologiques peuvent également retarder les apprentissages de la marche. Il se peut que le petit souffre d’un retard de développement, d’un trouble de l’apprentissage ou d’une lenteur de la maturation des systèmes nerveux et musculo-squelettiques. Peu importe, nul besoin de forcer bébé à essayer de marcher.

Une fois que le bébé arrive à maintenir sa tête et à s’asseoir, mais n’est pas encore capable de se tenir debout tout seul, il peut apprendre à marcher à quatre pattes. Cette prouesse au ras du sol survient généralement aux environs de 6 à 10 mois, sous la volonté de découvrir son environnement. C’est une étape intermédiaire entre la position assise et les premiers pas.

La marche à 4 pattes de bébé

Comment les bébés apprennent-ils à marcher à quatre pattes ?

Comme indiqué par son appellation, la marche à quatre pattes implique que votre bébé se mette à quatre pattes. Il prendra donc appui sur la surface avec ses genoux et ses deux mains pour se déplacer. Au début, c’est pour attraper son jouet ou rejoindre maman ou papa. Au fil du temps, ses possibilités motrices s’améliorent et le tout-petit devient inarrêtable.

Ce stade de développement des enfants demande une bonne coordination des membres inférieurs et supérieurs. Il apprend au petit bout le contrôle des muscles de l’avant-bras et constitue d’ailleurs son premier moyen de locomotion indépendant.

Avant de commencer à marcher à quatre pattes, l’enfant doit nécessairement avoir des muscles bien développés permettant de soutenir sa tête, son corps et de garder son équilibre. Dans ces conditions, il parvient par exemple à déambuler sur la moquette en imitant cette posture sans faire beaucoup d’efforts. Cela ne fait que renforcer davantage sa musculature pour une quête d’autres types d’habileté.

Les avantages de cette étape en termes de motricité globale

Un jour, votre bout de chou arrive à se tenir assis seul sur le sol. En repérant un hochet qui l’intéresse ou son doudou, il tente d’avancer en basculant légèrement son buste vers le côté. 

Au fil du temps, il va essayer de plier ses deux jambes et d’appuyer ses bras sur le sol. Il améliorera progressivement son geste pour atteindre son but de se mouvoir à quatre pattes.

Trotter de cette manière présente de nombreux avantages pour un bébé, notamment en termes de développement moteur, physique et musculaire. En progressant pour aller chercher ses jouets, l’enfant implique ses systèmes musculo-squelettiques, les articulations de ses hanches et ses bras.

L’évolution ne touche pas uniquement le plan physique. Cette étape de locomotion stimule également les organes de sens, comme la vue et le toucher d’un bébé. Elle favorise son éveil et sa notion de l’espace. Dorénavant, votre enfant est en mesure de se rendre dans tous les coins comme il le souhaite. Qui plus est, c’est une manière de transmettre votre confiance en votre petit bout.

Comment inciter son enfant à marcher à quatre pattes ?

La marche à quatre pattes de bébé est une étape facultative. En fait, tous les enfants n’ont pas les mêmes étapes de la motricité et les mêmes stimulations avant de se mettre debout. Il y a certains qui passent immédiatement de la position assise à la position debout, et ne nécessitent même pas de se déplacer à quatre pattes.

En vérité, les tout-petits ont appris seuls ces mouvements par simples réflexes. Ils en profitent en essayant de ramper, de muscler leurs hanches ou de se rendre d’un endroit à un autre. Nul besoin même de les forcer. À chacun son propre rythme.

Si vous souhaitez que votre enfant le fasse, vous pouvez l’inciter à explorer son monde. Entre autres, déposez ses jouets ou ses doudous préférés sur un tapis d’éveil pour l’encourager à avancer son corps. Il est préférable d’entourer au début sa zone avec des coussins en guise de protection.

Vous devez toutefois faire preuve de prudence lorsque votre bébé apprend à marcher à 4 pattes. Veillez constamment à ce qu’il se déplace sur un sol plat, exempt de toutes sortes d’obstacles : escaliers, prises électriques, meubles angulaires, portes, fenêtres, plantes, animaux de compagnie…

Un enfant qui sait se mettre assis, mais qui ne marche pas à 4 pattes ne doit jamais vous inquiéter. Le rythme d’apprentissage varie d’un bébé à un autre. 

A Lire également  Quelle taille de couche pour mon bébé ?