Sélectionner une page

Les bruits blancs pour bébé : tout savoir

Rédigé par Louise le 19 décembre 2023
Louise-Rédactrice-Babyo
Les bruits blanc bébé

Tous les jeunes parents vous le diront : quand il s’agit de faire dormir bébé, tous les moyens sains et sans danger sont bons ! Le sommeil est un point important au moment de la venue d’un bébé au sein d’un foyer, et pendant les mois, voire les années qui vont suivre tout autant. Vous entendrez souvent de bonnes âmes vous affirmer que le bébé d’un tel a fait ses nuits au retour de la maternité.

La vérité cependant, c’est que la grande majorité des bébés ne font des nuits complètes que bien plus tard. Tous les parents se demandent un jour comment aider leur bébé à dormir sur de plus longues durées que ce qu’ils connaissent. Une nouvelle tendance est apparue ces dernières années dans ce domaine : l’utilisation des bruits blancs.

Voyons ensemble de quoi il s’agit et ce que l’on peut en attendre dans l’accompagnement de bébé vers les bras de Morphée.

Qu’est-ce qu’un bruit blanc ?

Un bruit blanc, c’est un bruit de fond, que l’on pourrait qualifier d’arrière-plan sonore, et qui aurait sur certaines personnes, et donc sur certains bébés, des propriétés hypnotiques qui favoriseraient l’endormissement.

Il peut s’agir de bruits d’appareils ménagers tels qu’un aspirateur, un sèche-cheveux ou un ventilateur, ou des bruits naturels comme le bruit des vagues, la pluie, le son des baleines ou le vent dans les branches.

On parle de bruit “blanc” en référence à la “lumière blanche”, mélange parfaitement équilibré de toutes les couleurs pour donner la couleur blanche. Un bruit blanc est donc un mélange équilibré de sons aigus et graves de toutes les fréquences, conçu pour créer un son blanc, donc neutre.

Comment les bruits blancs aident-ils le bébé à dormir ?

Vous le savez, les bébés aiment être bercés par des mouvements répétitifs : les bras de papa ou maman ou encore une petite balancelle automatique.

Ce que l’on sait moins, c’est que les jeunes enfants apprécient également d’être bercés par de doux sons récurrents, comme peuvent l’être les sons de la nature, comme nous l’avons vu.

En outre, les adultes aussi aiment les bruits blancs. Ils adorent en écouter pour se concentrer dans leur travail ou pour s’endormir, tant ils les trouvent apaisants. Beaucoup affirment qu’avoir un fond sonore dont le volume reste stable crée un environnement calme et serein, parfaitement propice à la relaxation et au réconfort psychique.

Bruit Blanc

Comment utiliser les bruits blancs ?

Avec son smartphone

Évidemment, il n’est pas question ici de vous encourager à maintenir votre sèche-cheveux allumé dans la chambre de bébé au couché ! Des playlists toutes prêtes, regroupant ces bruits blancs, sont disponibles en ligne et peuvent être diffusées simplement avec votre smartphone.

Vous trouverez aussi des applications spécialement prévues pour diffuser des bruits blancs sur l’App Store d’Apple ou le Play store d’Androïd.

Avec un générateur

Si vous avez envie d’un moyen plus abouti, et accessoirement ne pas devoir vous séparer de votre téléphone portable chaque fois que bébé va dormir (ou pire risquer de le réveiller en sursaut par un appel intempestif), voici la solution.

Les industriels du marché de la puériculture ont bien noté l’engouement des jeunes parents pour les bruits blancs pour aider leur bébé à bien dormir.

Des peluches, doudous, oreillers et autres veilleuses ont été conçues pour émettre des bruits blancs pendant une durée prédéfinie par les parents.

Ces “machines à bruit blanc” se déclinent en une panoplie de générateurs différents que vous trouverez très facilement dans les boutiques physiques de puériculture ou sur les boutiques en ligne.

Quelques précautions utiles sur les bruits blancs

Bien qu’il n’y ait pas encore d’étude scientifique sur l’argument des bruits blancs, les spécialistes de la petite enfance recommandent de ne pas utiliser les bruits blancs plus de deux heures par jour.

Ce qui nous semble déjà amplement suffisant. Il n’est pas question ici de s’ajouter une contrainte, mais bien de connaître une solution permettant d’aider bébé à trouver le calme et l’apaisement quand il pleure, ou à l’aider à s’endormir. Ne dépassez jamais un seuil de 50 décibels.

Les objets prévus pour diffuser des bruits blancs sont optimisés pour être à un volume sonore adapté, c’est avec l’utilisation éventuelle de votre smartphone qu’il vous faudra être prudent.

Que peut-on attendre réellement des bruits blancs ?

Cette technique fonctionne, de nombreux parents conquis vous le diront. Cela dit, les bruits blancs n’ont pas une incidence sur absolument tous les bébés. Certains y sont sensibles, d’autres non. Le mieux à faire, pour ne pas engager de frais inutiles si jamais la méthode n’était pas concluante, est d’utiliser les bruits blancs à travers votre smartphone pendant quelques jours.

Si le bébé dort plus facilement et/ou plus longtemps, vous pourrez alors investir dans une veilleuse ou une peluche qui diffusera les désormais précieux bruits blancs.

Pensez à faire divers essais si vos premières tentatives ne sont pas couronnées de succès. En effet, il existe de multiples bruits blancs différents et votre bébé ne sera sans doute pas sensible à tous de la même façon, de la même manière que vous, parents, n’êtes pas tous amateurs du même style de musique ! Bébé est unique, comme vous, et a donc ses propres goûts.

Pourquoi les bruits blancs fonctionnent ?

Les bruits blancs sont très ressemblants aux sons que bébé entendait in utéro : ces sons l’apaisent et l’aident à s’endormir. Il va assimiler ces sons aux bruits du cœur de sa maman et aux sons produits par les différents mécanismes de sa digestion.

Les détracteurs de la méthode déclareront que ce n’est pas une bonne chose, dans le sens où cela maintient le tout jeune enfant dans une sorte de dépendance à sa maman. Bien sûr, il vous appartient de vous faire votre propre idée.

Restons prudent quant à l’utilisation des bruits blancs

Créer un fond sonore sur lequel le bébé va se concentrer va lui permettre d’ignorer les bruits parasites comme les nuisances du voisinage ou les bruits des véhicules dans la rue.

Néanmoins, faire écouter systématiquement des bruits blancs à votre bébé au moment du coucher de la sieste et du soir risque de créer chez lui une accoutumance.

Vous risqueriez de payer cher cette dépendance si, un jour, pour une raison ou une autre, vous n’aviez aucun bruit blanc à disposition pour apaiser bébé. Pensez également à l’éventualité où vos proches seront peut-être amenés à un moment ou à un autre à garder bébé pour la sieste ou pour la nuit…

Nous vous conseillons d’utiliser les bruits blancs s’ils semblent fonctionner avec votre bébé, mais avec parcimonie : par exemple, un soir où vous recevez des convives ou les soirs de fêtes.

A Lire également  Canicule, comment préparer bébé ?