Sélectionner une page

Coussin d’allaitement, tout savoir

Rédigé par Louise le 25 janvier 2023
Louise-Rédactrice-Babyo
coussin-allaitement

Le coussin d’allaitement – également appelé coussin de maternité – s’avère un remarquable compagnon durant la durée de la grossesse, mais aussi après la naissance. Suivez notre guide pour comprendre l’utilité du coussin d’allaitement, comment l’utiliser et comment le choisir.

Qu’est-ce qu’un coussin d’allaitement ?

Le coussin de maternité est conçu pour soulager la femme enceinte et lui apporter davantage de confort durant toute la grossesse. Après la naissance, il poursuit sa carrière comme coussin d’allaitement pour aider la mère à allaiter, mais aussi les deux parents pour donner le biberon.

Le coussin d’allaitement épouse une forme de haricot, en U, bien plus adaptée qu’un coussin, oreiller ou traversin. Il est rempli de microbilles, ce qui le rend ferme, mais malléable. Il épouse la morphologie de la femme enceinte, puis les postures parentales lors du biberon.

Quand prendre un coussin d’allaitement ?

Vous pouvez prendre un coussin d’allaitement dès lors que vous avez confirmation de la grossesse. Il vous servira pour les années à venir pour allaiter votre enfant et, en choisissant un modèle de qualité, vous le ressortirez lors de la prochaine grossesse !

Pourquoi dormir avec un coussin d’allaitement ?

Améliorer le confort durant la grossesse

La grossesse, puis les premiers mois qui suivent la naissance sont particulièrement éprouvant pour la future mère. L’évolution de sa morphologie et la prise de poids entraîne des douleurs diverses, notamment la nuit. Dormir avec un coussin d’allaitement permet de surélever certaines parties du corps pour soulager les effets de la grossesse, notamment le dos, le ventre et le bassin. Il permet aussi de relever les jambes en cas de mauvaise circulation sanguine.

Plus la grossesse progresse, plus il devient difficile de trouver une position confortable. Grâce au coussin d’allaitement, la femme enceinte dort mieux, ce qui apparaît essentiel pour sa santé, comme pour celle de son enfant à naître.

Le coussin d’allaitement après la naissance

Après la naissance de l’enfant, la mère peut encore utiliser son coussin d’allaitement pour dormir et se reposer. Il faut du temps au corps pour retrouver sa forme et le coussin constitue un compagnon douillet qui l’aide à passer des nuits plus sereines (en dehors des séances d’allaitement et de biberon !).

D’autre part, il prend également la fonction qui lui a donné son nom en servant de support pour l’allaitement, naturel ou au biberon. Durant les premiers mois, les parents profitent de ces moments privilégiés, alors qu’ils tiennent leur enfant dans leurs bras. Toutefois, le nombre de repas par jour étant élevé, les bras, ainsi que le dos des parents sont particulièrement sollicités et peuvent devenir douloureux. C’est alors que le coussin d’allaitement intervient. Il sert de support au nourrisson et soulage les bras des parents.

Comment et pourquoi utiliser un coussin d’allaitement ?

Il n’existe pas deux grossesses semblables, c’est pourquoi chacune utilise le coussin d’allaitement à sa façon. Vous le placerez différemment selon la partie du corps à soulager, jusqu’à trouver un meilleur confort. Il existe toutefois quelques positions classiques qui servent à toutes les futures mères. Tout comme le collant de grossesse, le coussin d’allaitement vous apportera un confort certain et permettra de soulager bien des maux, pendant votre grossesse et après la naissance. 

Pendant la grossesse

Pour soulager les maux de dos

Si votre dos vous fait souffrir, prenez le coussin d’allaitement sur toute sa longueur et couchez-vous sur côté. Enlacez-le en plaçant une jambe de chaque côté. Vous libérez ainsi la veine cave qui draine le sang de la moitié supérieure du corps, incluant le dos, la nuque, la tête, le thorax et les membres supérieurs.

Placez votre ventre en appui sur le coussin, en prenant garde de ne pas cambrer le dos pour une meilleure circulation. Votre objectif est de libérer les tensions du dos, en le maintenant le plus droit possible.

Pour restreindre les douleurs liées au poids du ventre

Les douleurs liées au poids du ventre sont plus manifestes en fin de journée et s’amplifient à mesure que le bébé grossit. Prenez le temps de vous relaxer en vous asseyant en tailleur sur votre coussin d’allaitement pour réduire les tensions.

Lorsque vous êtes assise, vous pouvez utiliser le coussin d’allaitement comme reposoir du ventre. Le soulagement du poids est immédiatement appréciable.

Assise dans le lit ou dans le canapé, le coussin d’allaitement vous sert d’accoudoir, en le passant dans votre dos, puis en ramenant chaque côté vers vous.

Pour lutter contre le phénomène de jambes lourdes

Les jambes sont aussi mises à rude épreuve durant la grossesse et là encore, le coussin d’allaitement propose une solution efficace. Si vous souffrez de problèmes circulatoires engendrant le phénomène des jambes lourdes, couchez-vous sur le dos et placez votre coussin sous vos jambes, au niveau des chevilles ou des genoux.

Relever les jambes permet de restaurer une circulation plus fluide et de réduire les douleurs.

Le coussin d’allaitement pour calmer les remontées acides

Les remontées acides constituent une nuisance non négligeable de la grossesse. Elle se ressentent dans l’œsophage et gâchent vos jours et vos nuits. Pour les calmer, allongez-vous sur le dos, la nuque positionnée au centre de votre coussin. Ramenez votre coussin de chaque côté de votre corps pour y reposer vos bras. Respirez profondément et lentement pour apaiser votre organisme.

Un coussin d’allaitement après la naissance du nourrisson

La position classique

Lors de l’allaitement, allongez-vous en conservant la tête levée, grâce au coussin qui vous entoure. Placez le nourrisson à plat ventre sur votre abdomen pour l’allaiter.

La position de la madone

La position de la madone est la plus classique. Le coussin d’allaitement est placé sur vos genoux, afin de supporter le poids de l’enfant dans vos bras. D’une part, vous reposez vos bras, d’autre part, le nourrisson étant surélevé, vous courbez moins votre dos et vous vous épargnez les douleurs musculaires dans la colonne vertébrale et la nuque.

La position du ballon de rugby 

La position du ballon de rugby est réservée à l’allaitement. Le coussin d’allaitement sert de support pour le bras qui supporte la tête du nourrisson, devant vous. Vous pouvez vous assoir sur un fauteuil normalement, ou sur le côté, sur le lit.

Cette position surélève l’enfant et soulage ainsi le dos de la mère.

Comment choisir un coussin d’allaitement ?

Pour que votre coussin d’allaitement effectue efficacement le travail pour lequel il est conçu, il doit être d’une excellente qualité. Sinon, il ne vous apporte pas le confort espéré, il s’affaisse, ne soutient pas correctement et peut même se percer. Comme pour tout, un prix trop bas doit vous alerter sur la qualité. En revanche, un prix élevé n’est pas un gage de qualité, c’est pourquoi vous devez vérifier un certain nombre de critères avant de sélectionner votre coussin d’allaitement.

Le remplissage du coussin d’allaitement

La qualité du remplissage s’avère primordiale. Or, il existe une multitude de matières utilisées par les fabricants. Les microbilles sont constituées de granulés de liège, microbilles de polystyrène, microbilles biosourcées, céréales, kapok, etc.

N’oubliez jamais que votre coussin d’allaitement doit être malléable. Ainsi, les garnissage en mousses et kapok ne conviennent pas, car elles s’affaissent. Privilégiez les microbilles qui facilitent la mise en forme du coussin. Elles peuvent être constituées de céréales, liège ou matières synthétiques.

Prenez garde au confort, au poids et au bruit. Plus les microbilles sont fines, plus le coussin devient confortable et malléable. En revanche, le bruit produit par le frottement des billes entre elles, ainsi que lorsqu’elles sont sous pression diffère en fonction de la nature du remplissage. Il n’est pas question de choisir un coussin d’allaitement bruyant. Il sera désagréable à utiliser durant la journée et gâchera sans nul doute votre sommeil.

Vérifiez enfin la teneur en matières synthétiques et assurez-vous de leur non-toxicité. Vérifiez en particulier la présence de perturbateurs endocriniens souvent avérée pour les microbilles ignifugées.

L’entretien indispensable du coussin d’allaitement

Intéressez-vous à la façon dont peut être lavé le coussin d’allaitement. Il va entrer en contact avec la peau, donc la transpiration, le lait, les fluides corporel de l’enfant qui peut pleurer ou baver, etc. Sans oublier les petites bêtes qui raffolent de notre literie : acariens, bactéries, etc. Il faut donc que votre coussin soit lavé au minimum à 60 °C pour vous assurer de vous débarrasser de toute la saleté. 

Selon la matière de remplissage, vous devrez retirer la housse ou laver le coussin dans son ensemble. Si seule son enveloppe extérieure se lave à la machine, vérifiez qu’il existe un moyen de nettoyer à sec le sac contenant les microbilles.

La taille et la forme

Le coussin d’allaitement est en forme de haricot, plus ou moins courbé, de façon à ressembler à une banane ou un U. Vérifiez d’abord sa longueur et son diamètre. Vous devez pouvoir le prendre entre vos jambes, l’enlacer entre vos bras et reposer votre tête sur son extrémité.

Lorsque vous consultez les dimensions données par le vendeur, vérifiez la façon dont elles sont relevées. Certains fabricants précisent les dimensions à partir de la partie médiane du coussin, tandis que d’autres mesurent les bords.

Quant à la forme, il est préférable qu’elle se rapproche davantage de la banane que du U, voire du V pour certains. Si un coussin d’allaitement apparaît trop recourbé, il devient difficile de le positionner correctement, car il est impossible de le déplier. En revanche, un coussin très malléable en forme de banane peut être utilisé comme tel lorsque vous vous allongez en l’enlaçant, mais peut aussi facilement être replié pour le passer autour de vous et l’utiliser comme reposoir.

 

 

A Lire également  L'ostéopathie pour enfants : tout savoir