Sélectionner une page

Grossesse et Sport, Tout Savoir

Rédigé par Louise le 8 novembre 2023
Louise-Rédactrice-Babyo
Sport et grossesse

Vous attendez un bébé et vous vous posez de nombreuses questions sur la possibilité de pratiquer du sport pendant la grossesse ? Est-il possible de faire de l’exercice alors que vous êtes enceinte ? Si oui, quels sports sont à éviter et lesquels sont à privilégier ? Dans cet article, nous verrons si l’activité physique est conseillée aux femmes enceintes et aborderons les principales règles à respecter pour une pratique sereine et sans risque.

Peut-on faire du sport pendant la grossesse ?

La pratique d’une activité durant la grossesse est tout à fait possible et recommandée, à condition de respecter certaines règles. En effet, le sport permet de maintenir une bonne condition physique, de réduire les risques de prise de poids excessive et de prévenir les maux de dos. Il contribue également à améliorer la qualité du sommeil, à réduire le stress et à prévenir la dépression post-partum.

Il est important de noter que toutes les femmes ne peuvent pas pratiquer les mêmes activités physiques pendant leur grossesse. Il est donc recommandé de consulter un médecin avant de commencer tout exercice. Les femmes enceintes devraient également éviter les sports violents et les activités qui comportent un risque de chute ou de choc.

Les bienfaits de la pratique sportive chez les femmes enceintes

Lorsque la grossesse est évolutive et normale, il est recommandé aux femmes enceintes de pratiquer une activité physique modérée durant toute sa durée. Effectivement, le sport est bénéfique pour la future maman, car il procure de nombreux effets positifs dans la vie du quotidien :

  • Bien-être général : le sport permet de soulager le mal de dos qui survient souvent lors des grossesses et améliore le sommeil. De plus, il favorise bonne humeur et aide à gérer le stress et l’anxiété liés à la grossesse.
  • Condition physique : grâce à la pratique régulière d’une activité sportive adaptée, le tonus musculaire reste meilleur durant la grossesse. Elle contribue donc à conserver un corps sain et vigoureux pour mieux affronter les 9 mois de gestation.
  • Préparation à l’accouchement : faire de l’exercice permet de maintenir une bonne condition physique et limite les risques de problèmes médicaux durant l’accouchement. Par exemple, le renforcement du plancher pelvien et des abdominaux apportent une grande aide durant ce moment crucial.
Faire du sport enceinte

Quelles sont les modalités et les précautions pour pratiquer une activité sportive ?

Toutefois, le sport ne doit pas être pratiqué sans précaution afin de ne pas mettre en danger la santé de la maman et du bébé. Des recommandations ont été établies par les professionnels en médecine afin de minimiser les risques.

Activités avant le premier trimestre

Une femme qui veut continuer à pratiquer du sport durant sa grossesse peut le faire jusqu’au début du premier trimestre. Le temps passé à pratiquer ne devrait pas excéder 2 heures par jour, 3 fois par semaine. Durant cette période, il est possible de faire de la course à pied (allure modérée), de la natation, du yoga, du Pilates et autres activités physiques douces. Il faut éviter tous les sports comportant un risque de chute ou de choc. 

Activités après le premier trimestre

Passé le premier trimestre, il est recommandé de limiter les efforts intenses et de réduire le temps total passé à pratiquer sport. En effet, au cours du dernier trimestre notamment, le corps d’une femme enceinte est davantage exposé aux risques de blessures, qu’elles soient articulaires ou ligamentaires. Réduisez donc les mouvements et le poids des charges pour des exercices de musculation.

La future maman doit également prendre en compte les facteurs extérieurs susceptibles de nuire à son état. En effet, il est important de veiller à ce que la pièce dans laquelle elle pratique son sport soit suffisamment ventilée (contrairement à une salle climatisée, par exemple). Il est aussi conseillé d’éviter le soleil et les températures raisonnablement trop chaudes.

Est-il dangereux de faire du sport enceinte ?

Le sport pendant la grossesse n’est pas dangereux si la future maman respecte certaines précautions. Une femme enceinte devrait par exemple éviter de pratiquer des activités trop intenses ou qui nécessitent un effort physique important. Elle doit également boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation et s’assurer de ne pas surchauffer. En effet, la température de votre corps augmente légèrement lorsque vous êtes enceinte. Il faut donc mieux éviter de faire du sport s’il fait trop chaud ou trop humide. D’autres signes doivent aussi vous alerter comme un essoufflement anormal, des soucis de respiration, des maux de tête ou encore des malaises et des vertiges.

Il est important de noter que certaines complications peuvent survenir pendant la grossesse, comme une hypertension artérielle ou un diabète gestationnel. Dans ce cas, il est important se rapprocher d’une profession médicale avant de commencer des exercices.

Sport pendant la grossesse

Quel sport éviter en début de grossesse ?

Au début de la grossesse, il est recommandé d’éviter les sports qui comportent un risque de chute ou de choc, tels que les sports de combat, le ski, l’équitation, l’escalade ou encore la gymnastique acrobatique. Les sports qui sollicitent trop les muscles abdominaux et les ligaments, tels que le tennis ou le volley-ball, sont également à éviter. Il faut être vigilant sur le niveau d’intensité.

Quels sports sont recommandés pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, certains sports sont recommandés car ils permettent de maintenir une bonne condition physique sans mettre en danger la santé de la mère et du fœtus. Les activités douces et faible impact sont à privilégier. 

Voici quelques exemples :

  1. La marche : C’est une activité douce et facile à pratiquer qui permet de maintenir une bonne condition physique et de prévenir la prise de poids excessive. La marche est également idéale pour améliorer la circulation sanguine et prévenir les jambes lourdes.
  2. La natation : La natation est un sport doux et sans impact qui permet de travailler tous les muscles du corps. Elle est idéale pour soulager les douleurs lombaires et les problèmes de circulation sanguine. De plus, la natation permet de se sentir légère et de mieux supporter le poids du bébé.
  3. Le yoga prénatal : Le yoga prénatal est une pratique douce qui permet de se relaxer, de renforcer les muscles et de préparer l’accouchement. Les postures de yoga prénatal sont adaptées aux femmes enceintes et permettent de soulager les douleurs lombaires, d’améliorer la circulation sanguine, de favoriser la détente, mais aussi de travailler le périnée.
  4. Le pilates : Le Pilates permet de renforcer les muscles profonds et de maintenir une bonne posture. Cette activité est idéale pour prévenir les douleurs lombaires et pour se préparer à l’accouchement.
  5. Le vélo d’appartement : Le vélo d’appartement est une activité douce qui permet de travailler le cardio sans mettre en danger la santé de la mère et du fœtus. Il est idéal pour prévenir la prise de poids excessive et pour améliorer la circulation sanguine

En conclusion, la pratique d’une activité physique pendant la grossesse est tout à fait possible et recommandée, à condition de respecter certaines règles. Il est important de consulter un professionnel de la santé avant de commencer toute activité physique et de respecter les précautions nécessaires pour éviter tout risque pour la santé de la mère et du fœtus.

A Lire également  Tout savoir sur la diversification alimentaire